jeudi 12 janvier 2017

Un événement digne d'intérêt de Sara Barnard


Résumé :


Certaines amitiés comptent plus que tout au monde.

Avant mon dix-septième anniversaire, je dois absolument :

1/ me trouver un vrai petit ami
2/ vivre un Évènement Digne d'Intérêt

J'ai élaboré une théorie très précise au sujet des Évènements Dignes d'Intérêt : tout le monde en vit tôt ou tard, mais certains davantage que d'autres. Mois j'attendais toujours mon premier Évènement Digne d'Intérêt.

Et c'est précisément ce qui est arrivé, l'air de rien, sans que je ne voie rien venir.

Mon avis :

Il avait mal commencé ce livre. Vraiment. L’héroïne m’a tapé sur les nerfs dès les premières pages et tout cet univers de lycéens et d’embrouilles de cours de récré a failli me le faire abandonner. Mais je me suis accrochée malgré tout, en me disant que 20 pages ce n’était pas suffisant pour se faire une idée d’un livre. Je suis bien contente de l’avoir fait parce que, au final, j’ai été plutôt agréablement surprise et, même si par moments j’ai eu envie de secouer les personnages pour leur dire d’arrêter de se prendre la tête pour des broutilles (tout en me disant après coup que j’étais comme elles à cet âge-là…), je me suis attachée à ces trois jeunes filles. 

Caddy et Rosie ont 16 ans, elles sont meilleures amies depuis près de 10 ans et, même si elles ne fréquentent pas le même lycée, elles ont toujours réussi à préserver cette amitié au fil des années. L'arrivée de Suzanne dans le lycée de Rosie va changer la donne car Rosie va se mettre à la fréquenter de plus en plus, donnant parfois l'impression à Caddy, la narratrice de ce roman, l'impression de la délaisser. Mais l'arrivée de Suzanne à Brighton n'est pas totalement due au hasard et en découvrant peu à peu les raisons de son déménagement la relation des 3 filles va à nouveau évoluer.

Comme je l'ai dit au début de cette chronique, le personnage de Caddy et ses réflexions parfois très immatures m'ont pas mal agacée dès le début (peut-être que je le vois comme ça parce que j’ai grandi, à 16 ans j’aurais certainement eu plus de facilité à me mettre à leur place). Pour vous donner une petite idée sans rien vous spoiler, elle vient d'avoir 16 ans et parmi ses vœux pour l'année à venir se trouvent le fait de se trouver un petit ami (ok, passe encore, c'est de son âge), de perdre sa virginité (ça c'est un truc que je n'ai jamais compris, en quoi ça peut être un but dans la vie sérieux ?!) et enfin de vivre un Evénement Digne d'Intérêt (compréhensible mais reste à voir ce qu'elle entend par là). Vous comprenez peut-être un peu mieux pourquoi je vous disais que j'avais eu un peu de mal au début.

Et puis peu à peu les choses évoluent et l'intrigue s'éloigne de cette liste (ouf !) pour se focaliser sur Suzanne et son arrivée dans la vie des 2 jeunes filles. C'est là que les choses sérieuses commencent et c'est là que j'ai commencé à vraiment apprécier ce roman. Suzanne est un personnage solaire et assez mystérieux. J'entends par là qu'on ne sais pas vraiment quelle est son histoire, même si on se doute que tout n'a pas toujours été rose dans sa vie, et qu'on se rend vite compte que c'est le genre de personne qui ne laisse pas de marbre, qui a une personnalité forte et qui sait s'en servir pour s'intégrer quelque part et se faire des amies. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir peu à peu ce qui se cachait derrière les secrets de Suzanne et à lire l’évolution de son amitié avec Caddy et Rosie.

Ajoutons à tout cela un petit détail qui a tout de même son importance : la couverture. Parce que, soyons honnêtes, elle est vraiment très belle. Personnellement j'aime beaucoup l'effet verre brisé qui n'est pas sans rappeler le titre VO du roman (Beautiful Broken Things) et qui colle parfaitement à l'histoire de Caddy, Rosie et Suzanne.

Pour résumer, ce livre reste donc pour moi un très bon moment de lecture et si vous aimez les histoires d'amitié, de lycée, avec une pointe de mystère je pense que ce livre est pour vous. J'espère de tout cœur qu'il vous plaira si vous le lisez !

samedi 7 janvier 2017

Positive de Paige Rawl


Résumé : 

Paige Rawl est une adolescente rayonnante. Pom-pom girl, footballeuse, excellente élève, tout semble lui réussir. Jusqu'au jour où elle révèle son secret à sa meilleure amie : elle est séropositive, sa mère lui a transmis le HIV. Dans les heures qui suivent, le harcèlement commence. Ses camarades laissent des mots cruels dans son casier. Ils chuchotent sur son passage. Paige ne s’est jamais sentie aussi seule. Pour la première fois, elle ne sourit plus. Cela aurait pu être la fin de son histoire. Mais cela en était le début.

Mon avis :

Je remercie Hachette romans et NetGalley qui m'ont permis de découvrir ce magnifique témoignage.

D'habitude je ne lis pas de témoignage. Ce n'est pas parce que je n'aime pas ce genre de livres mais plutôt parce que c'est un genre que je connais assez mal et donc vers lequel je ne me dirige pas en premier lorsque je cherche une nouvelle lecture. Ce livre aurait très bien pu faire partie de ces innombrables ouvrages devant lesquels je passe sans m'arrêter et pourtant il y a ce je-ne-sais-quoi dans la couverture, dans le sourire et la joie de vivre qui se dégage de cette jeune femme, qui m'a poussée à lire le résumé lorsque je suis tombée dessus sur le site NetGalley. Le résumé a ensuite achevé de me convaincre et j'ai ensuite commencé ma lecture peu après que ma demande a été acceptée par l'éditeur. 

Je savais en commençant ma lecture que j'allais découvrir le témoignage d'une jeune fille sur sa propre vie et j'ai eu envie de tenter le coup même si j'avais un peu peur que l'on tombe dans le pathos vu la dureté du sujet traité. De plus, j'ai lu de nombreux livres de sick-lit (parlant de maladie) au cours des dernières années et cela a failli me faire changer d'avis et passer mon chemin. Toutefois, cela ne m'a pas découragée et c'est l'aspect témoignage de ce roman qui m'a poussée à le lire, chose que je ne regrette pas du tout.

Un des gros points positifs que j'ai pu trouver à ce livre est que, du début à la fin, on voit clairement que Paige ne cherche pas à s'attirer la pitié du lecteur ni à donner dans le pathos et elle ne cherche pas non plus à se défouler sur les personnes qui ont pu la faire souffrir tout au long de sa vie ; elle ne cherche ni à atténuer la réalité de ce qu'elle a pu vivre, ni à exagérer les faits relatés. De cette manière, l'auteure veut avant tout mettre en avant une maladie plus répandue qu'on ne le pense et pourtant assez mal connue du grand public, ainsi que ce que le harcèlement dont elle a été victime au fil des ans et ce que lui ont fait subir des personnes qu'elle considérait comme ses amis. C'est une démarche que je trouve admirable et surtout très courageuse de sa part. Comme on le comprend au fil des pages, Paige a tellement souffert de ce qu'elle a pu vivre qu'elle souhaite témoigner à son tour et parler de sa vie et de sa maladie dans l'espoir que d'autres ne vivent pas ce qu'elle a pu endurer.

Une chose est sûre, lire un tel livre est extrêmement inspirant ! L'auteure ne s'apitoie pas sur son sort et ne ressasse pas de manière inutile, elle cherche simplement à utiliser son expérience pour aider d'autres. Je n'ai qu'une chose à dire : merci Paige pour cette magnifique leçon de vie et de courage !

dimanche 6 novembre 2016

Confess de Colleen Hoover


Résumé :

Et si la vérité faisait plus mal que le silence ?

Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin.

Lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'art à Dallas pour un entretien, elle s'attend à tout sauf à l'irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry.

Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne pensait.

Elle n'a qu'une solution : s'éloigner d'Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c'est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité...

Mon avis :

Après s'être intéressée à la musique dans Maybe Someday, Colleen Hoover nous plonge ici dans un autre univers artistique, à savoir celui de la peinture. Ainsi, après Ridge le musicien, c'est Owen le peintre tourmenté que nous rencontrons dans cet opus. 

Comme dans Maybe Someday, on alterne les points de vue d'un chapitre à l'autre. Le lecteur peut de cette manière suivre alternativement Auburn puis Owen ce qui aide à mieux comprendre le pourquoi du comment de beaucoup de choses liées à l'autre personnage. En effet, ce roman est basé sur le mystère qui plane autour de chacun des personnages et de leur passé donc sans ce roulement il serait compliqué de tout comprendre. Et puis il faut avouer que cela permet aussi de s'attacher plus rapidement à la fois à Auburn et à Owen ce qui est non négligeable. Selon moi c'est justement cette proximité et l'affinité que va ressentir le lecteur envers les protagonistes qui fait la force de Colleen Hoover et rend ses romans aussi addictifs.

Le petit plus de ce roman ? Les tableaux évoqués au cours du roman sont non seulement reproduits en noir et blanc au fil des pages mais aussi regroupés dans un livret central en couleurs ce qui permet au lecteur de se les représenter au mieux (et ils sont magnifiques donc ça en vaut clairement la peine !).

Seul bémol que je relèverai : trop de mystères et de secrets peut devenir agaçant à la longue. Bien sûr c'est sur cela que se base ce roman, d'où son titre d'ailleurs, mais ça peut être lassant au bout d'un moment d'attendre pendant je ne sais combien de chapitres pour enfin comprendre certaines choses et pour qu'une ébauche de solution apparaisse parce que les personnages ont enfin décidé de se confier les uns aux autres. Cela m'a un peu dérangée au début de ma lecture mais peu à peu on s'y habitue et tout s'est arrangé à partir du moment où j'ai commencé à y voir plus clair.

Malgré cette petite critique, je maintient que ce livre était génial ! Encore une fois cette auteure aura su me surprendre, me faire rire, me faire pleurer, me faire ressentir tout plein de choses comme elle sait si bien le faire. Si j'ai douté un instant de la qualité de ce roman lorsque je l'ai commencé, cela n'a clairement pas duré. Colleen Hoover a à nouveau su créer des personnages profonds et complexes et les mettre en scène dans une intrigue qui entraîne vite le lecteur. Il s'agit donc d'un presque coup de cœur ce qui ne m'étonne même plus s'agissant de cette auteure puisque j'ai adoré chacun des livres d'elle que j'ai lu jusque-là.

Je vous le recommande donc de tout cœur et j'espère qu'il vous plaira à vous aussi :)

dimanche 16 octobre 2016

Illuminae tome 1 - Dossier Alexander d'Amie Kaufman et Jay Kristoff


Résumé :

Survivre d'abord. Raconter ensuite.


Ce matin de 2575, lorsque Kady rompt avec Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L'après-midi même, leur planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi - BeiTech. Obligés de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l'Alexander.


Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l'aide d'Ezra - le seul en qui elle peut avoir confiance -, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major.

Alors qu'ils sont toujours traqués par BeiTech, l'Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d'une façon étrange...

Mon avis :

Ecrire une chronique sur un livre qui sort de l'ordinaire est toujours une tâche un peu compliquée car il faut réussir à rendre compte d'une lecture que l'on a particulièrement appréciée sans pour autant trop en dévoiler aux autres et doser le tout de manière à donner envie à ceux qui n'ont pas encore lu le livre dont il est question de se plonger dedans (en croisant les doigts pour que cela leur plaise autant qu'à nous). Illuminae est ce genre de livre et c'est pourquoi, malgré le fait que j'ai purement et simplement adoré ce roman, j'ai un peu de mal à rédiger cette chronique de manière à rendre justice à ce premier tome plus que prometteur. Donc avant de me lancer dans un baragouinage pas forcément très construit, je vous dirai simplement qu'il s'agit d'un de mes gros coups de cœur de l'année et je ne peux que vous recommander de le lire au plus vite ! C'est une bombe !! Je répète : C'EST UNE BOMBE !

Je ne me risquerai pas à essayer de résumer le livre à ma sauce, l'intrigue est bien trop complexe pour ça et rien ne vaut le plaisir de découvrir tout cela par soi-même au fil des pages. Passons donc directement à mon avis.

Ce livre est un véritable OVNI sorti tout droit de l'imagination débordante de deux auteurs de génie. Si je l'ai commencé sans trop savoir où j'allais ni surtout si j'allais apprécier ma lecture, je n'ai pas été déçue du détour, loin de là. Ce roman est un plaisir pour les lecteurs car il mêle plusieurs genres de façon à créer ce récit totalement fou qui marche diablement bien, et on en redemande !!


Ce roman au schéma narratif non conventionnel comporte beaucoup de dialogues, d'échanges de mails, de compte-rendus... ce sont autant de documents divers et variés que l'on est peu habitués à trouver dans un livre mais qui se révèlent très intéressants à lire, qui apportent beaucoup à l'intrigue et qui en font un livre aussi singulier.

De plus, les nombreux personnages et les nombreux points de vue correspondant en font la richesse et contribuent à créer l'atmosphère particulière de ce récit tout en captivant toujours plus le lecteur qui se retrouve tout aussi perdu que les personnages et qui trouve des clés petit à petit, au même rythme qu'eux.

Au cas où vous ne l'auriez pas encore compris, il s'agit donc d'un livre qui sort des sentiers battus, qui traite de sujets aussi divers qu'éloignés les uns des autres, de sorte que chacun pourra y trouver son compte. Ainsi, que l'on soit plutôt adepte de littérature young adult de manière générale, de science-fiction, de space opéra, de romance ou encore de romans d'anticipation, tous les lecteurs y trouveront de quoi satisfaire leur appétit littéraire. Plutôt cool non ?


Bref, si vous avez envie d'un livre complètement dingue, si vous êtes à la recherche d'une petite bombe littéraire à vous mettre sous la dent, vous êtes au bon endroit. Ce livre est un véritable coup de cœur et je vous encourage vivement à le lire, vous ne serez pas déçus !


lundi 9 mai 2016

Bilan mars - avril 2016

Voilà le bilan de mes lectures de mars :


Comme vous pouvez le constater je n'ai pas énormément lu en mars car j'ai eu une mini panne livresque après avoir lu Charley Davidson... Allez savoir pourquoi, après avoir enchaîné 2 excellentes lectures (Fièvre Noire puis Charley Davidson), j'ai commencé plusieurs livres mais je n'en ai fini aucun, même pas parce que je n'accrochais pas à l'intrigue mais simplement parce que je n'y prenais aucun plaisir... Heureusement je suis tombée l'autre jour sur le dernier tome de la saga The lying game que j'avais envie de lire depuis un moment et je l'ai dévoré en une journée. Et depuis ça va mieux donc j'espère que ça va continuer comme ça !

Et voici mon bilan livresque d'avril :



Mes partiels avaient lieu pendant la 2ème semaine d'avril et pourtant comme vous pouvez le voir mon bilan mensuel est plus rempli que celui de mars ! Je me fais cette réflexion à chaque fois que je suis en période d'examens mais je crois que c'est simplement parce que j'ai besoin de me changer les idées après de longues heures de révisions ^^ En tout cas l'ensemble de ces livres ont été de très bonnes lectures, et en particulier Let the sky fall et Les petites reines qui ont été deux gros coups de cœur. Il s'agit de deux livres totalement différents, l'un étant plutôt fantastique alors que l'autre est un YA contemporain, et tous deux ont réussi à me passionner, que ce soit par leurs personnages ou leur intrigue.

Par contre que ce soit en mars ou en avril je n'ai pas publié grand chose sur le blog... Je croise les doigts pour pouvoir reprendre un rythme normal à partir de juin, quand j'aurai terminé mon mémoire ! 

Voilà l'unique chronique que j'ai publiée en avril :

- Dysfonctionnelle d'Axl Cendres (coup de cœur)

Voilà les articles que j'ai publiés au cours du mois :

C'est lundi, que lisez-vous ? #83
In My Mailbox #74 - Spécial Salon du Livre de Paris
C'est lundi, que lisez-vous ? #84
☆ Compte-rendu ☆ Salon Livre Paris 2016
C'est lundi, que lisez-vous ? #85

Salon Livre Paris oblige, ma PAL s'est un peu remplie en mars mais pour une fois mon porte-monnaie ne m'en veut pas trop car je n'ai dépensé que 12€ pour 4 livres, l'affaire du siècle ! Voilà donc les derniers arrivés dans ma PAL déjà bien trop énorme à mon goût :



Et voici les livres qui ont rejoint ma PAL en avril grâce à Gallimard Jeunesse :


Bon mois de mai à tous et bonnes lectures :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...